Torsoplastie

La torsoplastie est en terme de definition medicale une  lipo des fesses , cuisses , hanches et ventre .
Certains trans (dont moi) utilisent ce terme pour parler de la construction d ‘un torse, plutot que de l’ablation des seins (mammectomie,mastectomie).
L’opération est chere, avec des prix qui varient selon le pays, la procédure (peri-alvéolaire ou double incision),le chirurgien.
Pour moi, la France n’est pas au top au niveau de cette chirurgie.
Pour moi, l’accueil dans la clinique ou l’hopital est important.
Pour moi, ce n’est pas un détail dans ma transition.

Je n’arrive toujours pas a me mettre torse nu en pensant juste que mes seins n’existent pas, mais je ne ferme pas les yeux non plus quand je prend ma douche.
J’aime mon binder et j’ai l’impression quelquefois qu’il fait partie de moi , evidemment c’est plus facile a penser en hiver.
Depuis un an je ne l’enleve presque plus, sauf pour dormir (enfin ça depend avec qui).
Ma fem n’a jamais vu ma poitrine et ça va faire bientot deux ans.

Je ne sais pas si c’est une souffrance mais je sais que je ne peux pas imaginer mon corps sans cette opération.
Je ne pense pas que j’ai a me justifier de ça a personne , ni a un psy, ni a une connaissance, ni a unE amiE.

J’ai choisis un chirurgien cher a San Francisco.
Je n’ai pas l’argent, j’ai peur des opérations et j’ai peur de l’avion.
Mais j’y pense tous les jours.

J’y pense quand je me leve, quand je me regarde dans le miroir, quand je m’habille, quand je sors dans la rue, quand je vais au travail, quand je suis au travail, quand je dois courrir dans le metro, quand je suis serré dans le metro, quand je commande a un comptoir, quand je me penche, quand on me bouscule, quand je porte quelque chose de lourd,quand je vois des photos d’ « hommes » torses nus, quand je vois des photos de « femmes » seins nus,quand on me parle au feminin, quand je vois mes amiEs trans, quand je baise, quand j ai envie d’etre suspendu, quand j’ai envie d’aller a la piscine, quand je rencontre quelqu’unE…

Je suis jaloux quelquefois, de mes amis qui ont assez d’argent pour le faire, ou qui ont une petite poitrine, ou qui n’ont pas envie de le faire, qui ont assez « déconstruit » …
Mais en meme temps ils me donnent tellement d’espoir que ça me donne l’energie pour
penser que mes choix sont réalisables

Publicités

Passing

Clairement dans la rue , maintenant, c ‘est monsieur.
Je pense que le debut de moustache et de barbe a tout changé, parce que , voila, ça leur donne une certitude.
Y a eu tout un moment ou c’etait ambigu, je sentais bien l hesitation a la caisse pour faire mes courses. Y en a meme qui ont essayé le « madame, monsieur » en m interrogeant du regard.
Je marche pas la dedans.

Le « monsieur » ça me derange pas, je l attendais visiblement.
Mais quand, samedi dernier, le patron d un Attac a Colonel Fabien, a essayé de m’ emmener dans ses sales blagues sexistes
extrait:
 » Hahaha, Monsieur ne vous marriez jamais, les femmes sont chiantes… »
en gueulant bien fort hisoire de faire de l’humour devant toute la clientele, en faisant un clin d’oeil appuyé a son employée, qu il essayait venement de derider (faut dire elle a du le supporter lui et ses blagues vaseuses, racistes et sexistes pendant des heures…)
J ai pas su quoi dire.

Je suis pas fier. J ai pas trouvé sur le coup la repartie cinglante.
Puis la, mon passing de mec blanc, je l ai bien senti passer, et c’etait pas agreable, mais c’etait surement pas aussi atroce que de cotoyer ce connard tous les jours.