Prénom

Image

Page 12 du Numéro 4 de TransKind, j’ai écris un petit texte sur mon prénom, je le mets ici aussi parce que j’ai pas trop d’idée de nouvel article et que j’ai toujours la tête prise par ma formation.

– À l’échographie, on a dit à mes parents que je serais un garçon.
Ils ont donc décidé de me donner le même prénom que mon grand-père paternel.
À ma naissance, découvrant que j’étais finalement de sexe féminin, ils ont fait preuve d’une grande
imagination en ôtant simplement une lettre afin d’en faire un prénom de fille plutôt commun, puisqu’il y
eut 3606 autres personnes nommées comme moi cette année là.
Ils décidèrent aussi de me donner comme deuxième prénom celui de ma tante, à laquelle ma mère me
compara longtemps, vu qu’elle était (et qu’elle est toujours) une « vieille fille », c’est-à-dire une femme qui
ne s’est jamais mariée, qui vit seule, et comble de l’horreur qui aime ça.
Moi j’adore ma tante, elle sait bricoler, elle adore le cinéma et elle recueille tous les chats du coin.
Bref.
Quand j’ai commencé à mettre en œuvre des changements dans ma vie concernant ma transition, pendant
ma période de questionnement et de tâtonnement, je suis d’abord passé par une affirmation plus forte d’une
identité Butch.
J’ai choisis à cette époque comme pseudo un mot anglais qualifié d’agressif par pas mal de monde, mais
qui était pour moi une revanche contre toutes celles et ceux qui ont essayé (plus ou moins subtilement) de
faire de moi quelqu’un de plus « féminin », c’est-à-dire quelqu’un d’autre.
En effet ce surnom anglais m’avait été attribué par une lesbienne cis avec qui j’avais été en relation et qui
gérait sa peur de sortir du placard en me demandant (entre autre) de marcher un peu moins comme un
« cowboy » quand je me promenais avec elle dans la rue.
J’ai donc porté fièrement ce pseudo pendant un an, même si je pense que les personnes qui ne me
connaissaient pas devaient penser que j’essayais de me donner un genre de gangsta à l’américaine. Je garde
encore à l’heure actuelle ce pseudo sur internet, mais maintenant plus pour casser cette image de « gentil
trans » qui me saoule.
En réalité, à ce moment-là, j’étais toujours rempli de peurs plus ou moins stupides concernant ma
transition, notamment celle « d’imposer » mon prénom à mon entourage, de les « déranger » en cassant
leurs habitudes et leurs certitudes sur qui j’étais, mais en vrai j’étais juste entouré d’amiEs et de
connaissances pour qui c’était simplement normal de respecter mes choix.
(Quand je lis maintenant que certainEs sont félicitéEs de leur « grandeur d’âme », « extrême compassion »
ou « magnifique ouverture d’esprit » de simplement parler d’une ou d’un ami trans avec le bon prénom et le
bon pronom, je trouve que ce monde est pourri).
Passons.
C’est sur internet que j’ai choisis mon prénom actuel, je voulais garder la première lettre de mon pseudo, je
voulais aussi un prénom celte parce que j’aime la Bretagne (quelquefois les motivations ne sont pas
profondes) et surtout j’avais besoin d’une signification qui me corresponde et qui me donne de la force, j’ai
opté pour « contestation ».
Je n’ai jamais regretté ce choix, même si ma copine de l’époque ne l’aimait pas. Je n’ai jamais pensé non
plus à reprendre celui de mon grand-père paternel (non seulement parce que celui-ci était lepéniste à
l’extrême, mais aussi car trop proche de mon prénom de naissance) et ça, même si la conseillère
psychologue de Pôle Emploi me répétait tous les 3 mois qu’elle trouvait ça plus pratique.
Finalement, quand ce texte paraîtra, mon prénom sera écrit pour la première fois sur mon acte de naissance

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s