Transitionner

Pour pas mal de personnes, en tout cas c’est ce qu’ on peut lire, transitionner c’est passer des étapes identifiées comme : prise d’hormones ( ou comment faire autrement pour changer son physique), torsoplastie ( ou choisir de ne pas la faire), hysterectomie ( ou choisir de ne pas la faire),phallo ou metoidio, acte de notoriété, changement de prénom, changement d’état civil…(ou choisir de ne pas les faire.)

Bien sur, outre les choix il y a celles et ceux qui ne peuvent pas , et non ce n’est pas toujours une question de volonté, il y a des problèmes d’argent, des problèmes de santé et plein d’autres facteurs qui rentrent en compte et ne sont pas des broutilles, mais des réalités avec lesquelles il faut vivre, et avec lesquelles il faut dealer pour que ca soit supportable.

Je pense être privilegié sur ces points, j’ai pu accomplir pas mal de changements notables en assez peu de temps et sans trop de difficultés. Je n’ai pas envie de me plaindre sans cesse quand je regarde ma situation : blanc,valide , passant maintenant sans problème pour un homme, ayant un toit avec des genTEs qui me comprennent et me font me sentir en securité, un travail que j’ai choisis et un revenu fixe, une famille qui ne m’a pas rejeté et des amiEs qui m’entourent, me soutiennent et m’ont accompagné malgré mon sale caractère.

Maintenant ce qui est le plus difficile a gérer pour moi ce sont mes interactions avec les autres, ce n’est pas seulement le travail, les collègues, la direction, le syndicat, mais c’est aussi ma sexualité qui a changé,ma façon de percevoir les autres a travers la façon dont ils me regardent, les luttes avec des personnes avec qui je me sens proche, et puis les hierarchies qu’on m’impose, hierarchies de luttes, d’opressions,de parcours… Il y a aussi ces concours que je constate: être plus connu que, être plus musclé que, être plus militant que, être plus trans que, plus queer, plus feministe, plus sociable, plus polyamoureux, plus sexuellement positif,ouvert… bref tendre vers une perfection que personne ne possède.

Transitionner pour moi c’est essayer de trouver mon équilibre qui ne sera que le mien en partant d’un genre assigné a ma naissance et dans lequel je ne me suis jamais reconnu pour trouver une identité qui ne sera que la mienne .

Publicités

Dernier essai.

Depuis quelques semaines j’ai un nouveau directeur.
Première impression:bonne.
Il semble a l’écoute, investit, curieux,patient, et tout ça sans imposer de point de vue, sans nous prendre de haut.
Il m’a redonné envie d’essayer encore une fois, une dernière fois, de me faire comprendre.

Hier, je suis passé dans son bureau pour lui demander un rendez-vous en janvier afin de parler de ma situation.
Il m’a fait remarqué (je l avais bien sur noté) qu’il ne me dénominait pas et ne me genrait pas pour l’instant.

Il a dit qu’il allait réflechir et en parler avec la direction générale afin de me donner une réponse claire.
Il a aussi dit qu’il ne fallait pas m’attendre a de grands changements spectaculaires.

Je ne demande qu’a ce que l’on s’adresse a moi au masculin et a ce que l’ on m’ appelle Killian.

Est ce que c’est trop spectaculaire?